Les lecteurs du journal américain « The National Enquirer » et les amateurs de « gossips » se verront, dès le mois prochain, proposer une application de ce célèbre tabloïd entièrement pensée pour l'Ipad . Une cure de jouvence pour ce monument people de 70 ans.

DSC01710

Si l'application, baptisée « Enquirer Plus », aura un contenu en tous points différent du magazine papier,elle sera complète et riche. Elle offrira, entre autres, des vidéos inédites, un partage des articles sur Twitter facile, des diaporamas de photos de célébrités...Elle mettra aussi à disposition un grand nombre d'archives. Le magazine entend « réinventer » les gossips (qu'on peut traduire en français par « rumeurs », « potins »). Attirer un public plus jeune et plus « 2.0 », c'est l'ambition d'American Media, qui édite le magazine (ainsi que d'autres magazines people comme OK!, Shape, et Star). Aujourd'hui, l'âge moyen du lecteur de The Enquirer est de 46,5 ans, alors qu'il est de 29 ans pour OK!.
La compagnie compte aussi sur le renom de The Enquirer et la place qu'il s'est faite dans le champ médiatique people américain depuis des années pour faire le succès de son application.

Des rédacteurs pour une « app »

Mais là où la compagnie fait fort, c'est que l'application aura sa propre équipe de rédaction. Ainsi, il s'agira pour les rédacteurs de se mettre au niveau des blogueurs in et influents spécialisés dans  l'actualité des célébrités comme peuvent l'être Perez Hilton ou TMZ, et de se (re)faire un nom dans le marché du « people ». Un secteur qui tend à laisser tomber la presse magazine écrite au profit des blogs et des articles en ligne. Une volonté de mettre à jour la presse people que ne cache pas la compagnie: «Ce n'est pas L'Enquirer de votre mère », a déclaré David J. Pecker, le PDG d'American Media. Garder le nom, la marque, devenir « cool » et branché dans le même temps, c'est le défi qu'a décidé de relever American Media avec Enquirer Plus. Lors de la présentation de l'application, au siège de la compagnie situé à Manhattan, le slogan « More Gossip, More Fun! » clignotait sur un écran à côté de diaporamas de célébrités, de vidéos exclusives et d'animations tri-dimensionnelles.  

Renouveler la presse people

Autre challenge: réussir à fidéliser les futurs utilisateurs de l'application. David J. Pecker s'est inspiré de l'application Ipad du Daily: comme ce quotidien, Enquirer Plus coûtera 99 cents par semaine. Une inscription au mois coûtera 2,99 dollars (contre 3,99 dollars pour The Daily). Des revenus non négligeables pour l'éditeur, qui traverse actuellement une période critique. Les ventes de ses magazines (il en possède quinze, majoritairement orientés vers les domaines people et régime) sont en baisse. Selon l'Association of Magazine Media, de juillet à septembre 2011, les pages d'annonceurs de magazines comme People et Star ont légèrement baissé.

En complément de Enquirer Plus, American Media lancera une chaîne Youtube, liée à ses quinze magazines. Elle sera spécialisée dans l'actualité people, 24 heures sur 24, et le bien-être. Un renouvellement complet qui pose la question de l'avenir de la presse people. Cet été, la tragique fin du tabloïd anglais News of the World, perdu par un scandale d'écoutes téléphoniques, aura marqué les esprits.
Mais il faut se rendre à l'évidence: malgré son côté sensationnaliste, The National Enquirer n'en est pas encore là: il est tiré à 659 562 exemplaires et est le plus rentable des magazines américains. Il a également obtenu un prix Pulitzer en 2010... Alors, doit-on considérer les innovations de l'éditeur américain American Medias comme une simple mise à jour? Le public et les férus de gossips suivront-ils ? Ou l'application ne deviendra qu'un « produit pour femmes au foyer dans la queue du supermarché », comme l'a appelé le New York Times? Affaire à suivre. En attendant, vous pourrez toujours suivre l'actualité de Kim Kardashian et Angelina Jolie sur le web, ou dans la salle d'attente du dentiste.

Sources: nytimes.com, theenquirer.com, tmz.com, wiktionnaire