Les trending actus de facebook : quand les « amis » font l'info.

 

La place que le réseau social Facebook prend dans notre quotidien est de plus en plus importante. Par le biais du partage, les moindres aspects de notre vie privée deviennent visibles pour tous nos amis ou abonnés. Facebook a récemment opéré quelques changements dans ce procédé, avec le « frictionless sharing » : une communication non contrôlée qui met en avant dans la page d'accueil des articles de presse que nos amis ont lus : cette dernière fonctionnalité se nomme les « trending articles ». Ou comment s'informer grâce à ses amis Facebook.


 

Le flux d'actualité du réseau social met ainsi en avant des articles de presse en ligne, lus sur divers pures players ou sites d'info. Il peut s'agir de Yahoo, comme du Guardian ou du Huffington post. Les articles en vogue apparaissent ainsi directement sur son « mur », sans possibilité de contrôle par celui qui les a lus. Il suffit d'avoir activé une seule fois le "frictionless sharing" (« partage sans friction ») en lisant un article.

Les posts les plus partagés deviennent des ainsi sources de référence dans l'actualité, et il est possible de s'informer sans avoir besoin d'aller chercher bien loin. Les domaines concernés par ce partage sont multiple : people, géopolitique, santé... Le profil de l'actualité qui apparaît sur notre page d'accueil se dessine en fonction des centres d'intérêt de mes contacts. 

Si cette fonctionnalité peut permettre à des articles de qualité de recevoir une certaine visibilité sur la toile, et leur permettre une résonance, quelques questions se posent néanmoins.

Si les Trending articles continuent de se développer (ils n'en sont qu'à leurs débuts), quel sera l'avenir pour la pratique de l'information en ligne ? Seront-nous conduits à lire, de plus en plus, la même chose que nos amis ? A côté de combien d'informations importantes peut passer une personne utilisant les réseaux sociaux, si elle se  contente de suivre la tendance ? Ces nouvelles fonctionnalités conduiront peut-être à une hiérarchie de l'information, comme nous le voyons déjà sur Twitter avec les "Topic Trendings", les mots-clés qui apparaissent le plus dans les tweets mondiaux et qui évoluent en fonction de l'actualité.

"Kony 2012" est un exemple frappant de ce que les "Trends" peuvent changer dans la pratique de l'information. La communauté web en a parlé, a réagi, mais au fond, peu de monde ne connaissait réellement les enjeux d'une telle polémique. 

 On voit, petit à petit, monter une autre manière de s'informer : l'actualité, loin d'être individuelle, est en train de se créer un lien de plus en plus important avec le web social et les communautés d'internautes. Les articles de Facebook ont aussi amené le débat en ligne. C'est un phénomène que l'on a pu constater pendant les présidentielles française et américaine. 

Ces "trending articles" ont une double casquette. Reste à savoir si l'une d'elles pourra améliorer la pratique de l'information, au lieu de la marginaliser à quelques articles qui sortent du lot.

 

Sources : Wikipédia, Yahoo, Readwriteweb.com